Les Tendances du SILMO 2012


 

image-591

Rendez vous annuel incontournable de la planète optique-lunetterie, le SILMO (Salon International de la Lunetterie, de l’Optique et du Matériel pour Opticiens)s’est déroulé du 4 au 7 Octobre 2012 au Parc des Expositions de Paris-Villepinte. Plus de 900 entreprises de toute la filière (lunettes de vue, lunettes de soleil, verres, contactologie, basse vision, matériel, instruments d’optique, aménagement de magasins…etc) se sont rassemblées dans ce lieu unique pour s’imprégner des tendances et des innovations du secteur. On peut retenir cette année, trois tendances majeures qui se dessinent dans les collections de lunettes :

La « technologie »

La lunette revient à sa première caractéristique : l’ingénierie. En effet, les designers se penchent sur des produits plus sophistiqués, utilisant des techniques sans visserie ni soudure, toujours dans un souci d’ergonomie et d’esthétique. On retrouve notamment cette tendance chez TAG HEUER ou EMPORIO ARMANI.

L’utilisation de traitements photochromiques (qui se teintent avec les rayons UV du soleil) permet de jouer sur la couleur du verre (minéral, organique ou polycarbonate) grâce à des verres Transition qui se teintent, même derrière un pare-brise.

Les « matières »

Aujourd’hui, les créateurs recherchent plus d’innovation dans les matériaux utilisés. Après la grande tendance du bois en 2011, la gomme fait son apparition, offrant un coté sensuel, un rendu mate, une coloration pigmentée mais aussi une légèreté et un confort sans précédant. Les designers se lancent dans des combinaisons d’acétate, d’inox et de gomme, jouant sur les lignes et les reflets des montures.  Chez PRADA, le mélange de matière est utilisé avec du métal et de la gomme.

Le « style rétro »

Malgré la recherche innovante, la mode du « vintage » renouvelle sans cesse d’anciens modèles classiques qui restent définitivement intemporels.

C‘est ainsi qu’on retrouve l’esprit de cette forme iconique semi-cerclée qu’est le ClubMaster de RAY-BAN pour les hommes, ou le modèle rétro Corail chez PAUL&JOE pour les femmes. Cette forme « papillon », privilégiée des années 1950 à la « Mad Men », se trouve aussi dans la collection ultra féminine de MAX MARA avec le modèle MM1152.

Reviennent aussi en flèche les formes rondes, aussi bien pour l’homme que pour la femme, avec le système de « pont en selle» sur le nez qui assure un maintien absolu. Cette tendance se retrouve aussi bien chez PAUL&JOE avec le modèle Bengali ou chez POLO RALPH LAUREN avec le modèle PH2078P.

 

Il est toutefois important de noter que les licences SAFILO et LUXOTTICA, qui représentent 80% des ventes d’optique sur le marché, ne participent pas au Salon du SILMO car ils possèdent leur propre show-room.

Étiquettes : , , ,

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

%d bloggers like this: