Loi Hamon sur la consommation : l’optique pour tous ?


Ce lundi soir sera voté à l’Assemblée la loi sur la consommation. Cette loi fait beaucoup parler d’elle car divise à cause de certains amendements que Benoît HAMON, le Ministre délégué à la consommation, défend fermement. Ces amendements visent l’optique et font la colère des opticiens.

Retrouvez ci-dessous l’intervention de Charles, notre Directeur Général sur RTL lors de l’émission « les auditeurs ont la parole » sur ce sujet :

 


Que disent ces amendements ?

Benoît HAMON ministre en charge de la consommation
image-1181
Le projet Hamon a pour but de favoriser le pouvoir d’achat des français dans un secteur considéré comme très couteux en France : l’optique. En effet, comme nous vous l’avions expliqué dans notre précédent article la France est le pays de l’Europe où les frais en optique sont les plus élevés. Pour réduire ces coûts, le ministre veut prendre des mesures pour favoriser la vente en ligne qui affiche des prix nettement plus bas. Pour se faire, les ophtalmologistes devront indiquer la mesure de l’écart pupillaire sur les ordonnances. Cette ordonnance verra aussi sa durée de validité s’allonger à 5 ans. Pour ce qui est des lentilles, elles ne devraient plus être prescrites obligatoirement par les ophtalmologistes et les produits d’entretien ne feront plus le monopole des opticiens mais pourront être vendus en grande surface.

Ces amendements devraient ainsi faire gagner 1 milliard d’euros de pouvoir d’achat aux consommateurs selon le ministre.

Pourquoi font-ils débats ?

Ces amendements suscitent la colère des opticiens traditionnels. Selon eux c’est « la mort de l’opticien de quartier et du métier ». En effet, la loi facilite la concurrence dans l’optique et réduit le monopole des opticiens. Pour survivre ils devront baisser significativement leurs prix pour s’aligner sur ceux proposés par l’optique en ligne. Cependant, d’autres alertent sur la qualité du service rendu. Si la vente en ligne a de nombreux avantages, elle représente toutefois un défaut : on ne peut pas tout faire à distance. Or inciter les consommateurs à se tourner vers internet pour acheter des verres progressifs, c’est prendre le risque de voir une baisse de la qualité du service rendu. Les verres progressifs nécessitent plus de mesures, un temps d’adaptation et un suivi particulier.

Ce qu’en pense KelOptic

KelOptic est un site français de vente en ligne de lunettes à verres unifocaux. Nous rejoignons l’avis des ophtalmologistes et des opticiens sur le fait que tout ne peut pas être fait sur internet. En effet, le très haut niveau de qualité nous interdit de vendre des verres progressifs en ligne.

Cependant, les prix en magasins sont devenus excessifs. C’est pourquoi nous proposons les mêmes lunettes qu‘en magasin, avec des remises de 30% à 70% avec les verres ou simplement de changer ses verres tout en gardant sa monture.

Permettre l’accès à l’optique pour tous, tout en gardant une certaine éthique et valeur morale en ne vendant pas de verres progressifs. Plus d’infos : ici

Étiquettes : , ,

Comments are closed.

%d bloggers like this: